Des maisons de pacha pour les chats de Sekikawa 

Des maisons de pacha pour les chats de Sekikawa

Dans le cochon tout est bon, mais dans le riz ? Aussi, apparemment, car en dehors de la consommation des grains, le village de Sekikawa, dans le nord-est de la préfecture de Niigata, a également trouvé une façon artisanale d’utiliser les tiges !

À l’origine des panières pour bébés, les neko chigura sont désormais fabriquées pour les chats, auxquels elles procurent chaleur l’hiver grâce à leur structure évoquant celle des igloos, et fraîcheur l’été grâce à leur ventilation naturelle. Ajoutons qu’elles sont entièrement réalisées à la main, avec des produits naturels non traités, et qu’elles ont une durée de vie de plusieurs dizaines d’années.

Demandant 1 à 2 semaines de travail, ces panières sont devenues la spécialité de Sekikawa depuis le lancement de la campagne « 1 village 1 produit » en 1980.

On compte aujourd’hui seulement 40 personnes affectées à la réalisation des neko chigura, ce qui fait que la demande est bien supérieure à l’offre, et qu’il faut attendre quelques années avant d’obtenir celle qu’on a commandée. Une situation dont on voit difficilement comment elle pourrait s’améliorer, avec le déclin de la population d’une part, et l’exigence liée à la fabrication d’autre part : n’importe qui peut s’essayer à devenir artisan de neko chigura, mais seules les personnes de talent pouvant produire une panière de haute qualité sont affectées à leur fabrication officielle.

Voilà qui ne va pas atténuer l’égo des chats…

(vidéo de Mme Itô, Présidente de l’association des Neko chigura de Sekikawa, en train de tisser)

À lire également

Des kimonos aux nouilles

Tokamachi est une ville du sud de la préfecture de Niigata, longtemps réputée pour sa sériciculture et – puisqu’on a de la soie à portée de main – son industrie textile du kimono. Afin de donner une...

Maison Hara

Située dans le village agricole de Tsurugasone, dans la ville de Nagaoka (préfecture de Niigata) la maison Hara cherche à pallier les problèmes de déclin rural et d’architecture moderne où de nouveaux...

Hyakunen Monogatari :
Maruto Hasegawa Kosakujo

C’est en 1924, à l'âge de 23 ans, que Tozaburo Hasegawa créé Maruto Hasegawa Kosakujo à Sanjo, produisant principalement des serre-joints pour menuisiers. Puis, impressionné par la modernité de certai...
Verified by MonsterInsights